Lucile S.

Conseillé par
15 août 2022

Ça s’est joué à ça

Qui se souvient d’Augustin Mouchot ? Peut-être figurerait-il aujourd’hui au programme de tous les écoliers du pays pour les applications industrielles de son four solaire, mais cela, seulement s’il n’avait pas plu ce jour-là. Ou si la guerre franco-prussienne avait été évitée. Et puis, s’il avait finalement décroché cette subvention, s’il n’avait pas été aussi chétif et réservé, s’il n’avait pas placé sa confiance auprès de ce redoutable beau parleur... À travers les contingences qui définissent les contours des destinées individuelles, cette histoire en forme de réparation vient nous rappeler combien est ténue la frontière entre l’inventeur de génie et le fou incompris.

19,50
Conseillé par
15 août 2022

Vertiges de la sphalte

Cent fois mourir. Puis continuer malgré tout. Un récit dense, lesté, comme une étoile noire à la prodigieuse force d’attraction. On y trouvera pas mal de gens désespérés, une inondation, un vélo qui s’appelle Séville et permet de gravir des montagnes, des chats, beaucoup de cafés-clopes. Mais l’important n’est pas tant l’histoire, que ce que ça raconte vraiment : entre la tendance à la fascination pour le vide dans lequel on se lance pourtant éperdument et ce qui se produit à notre corps défendant quand le temps s’enfuit et que reste le désœuvrement. À petit bruit, simplement énorme.

Conseillé par
15 août 2022

Le triomphe de la chair

Au cœur des fractures d’un pays ravagé par la guerre civile, dans les méandres de son histoire familiale à jamais marquée par le génocide, une femme cultive la fougue d’être vivante et le courage de surmonter une rupture amoureuse. Dans ce récit passionnel et charnel, elle ausculte ce qu’il reste de ces hommes rwandais, détruits de l’intérieur, condamnés à la brutalité dans une société qui les enjoint à la réconciliation sur les cendres encore fumantes du carnage. Au-delà du raisonnable, dans une langue vibrante et un rythme lancinant, l’amour fou de cette femme est une victoire quotidienne sur la lâcheté, les trahisons et l’oubli.

Conseillé par
15 août 2022

Enjoy the silence

Octobre 1979, les Français sont pendus aux lèvres du Président Giscard d’Estaing, accusé dans la presse de s’être vu offrir des diamants par le dictateur africain déchu Bokassa. Ce silence présidentiel assourdissant est le prétexte d’un roman choral qui multiplie les points de vue sur cette période obnubilée par une certaine idée de la modernité, mais encline à s’accommoder de ses paradoxes : mouvement féministe et reconnaissance juridique des droits des femmes, vénération des golden boys de l’économie, effondrement du bloc de l’Est, désacralisation des acteurs du vieux monde politique... Une plongée attachante dans une époque pas si lointaine.

16,00
Conseillé par
15 août 2022

Chronique d’une folie collective

« Il vaudrait mieux ne pas raconter mon histoire aux enfants », reconnaît le tortionnaire de profession. Cet homme gris, arrivé un matin dans une ville de brume et de cendres, est un colonel au service de tous les régimes politiques, dont le labeur quotidien est d’écorcher, désarticuler, arracher, toutes méthodes visant à transformer un être humain en une chose suppliciée, au nom de l’intérêt supérieur de la Nation. Mais le « spécialiste » ne trouve plus le sommeil, tourmenté chaque nuit par le poids des ombres, fantômes inscrits pour toujours dans le carnet noir de son âme. Le vide et l’inhumanité qui rongent les soldats, l’horreur universelle de la guerre et l’absurdité des comportements des puissants sont au cœur de ce court roman d’une beauté glaçante.